Présentations

Publié le par junilau

" Et quand on arrive, aperçue d'en bas, de la gare, tout là-haut, sur le ciel, au fait de cet énorme piedestal qui semble innaccessible, où l'on n'atteint que par la rampe taillée dans le roc, avec les maisons au bord du vide, à pic, le clocher carré de la cathédrale s'élançant encore au-dessus, Saint-Flour stupéfie par cette façon imprévue d'être perchée, toute aérienne "

Jean Aljabert.

Saint-Flour, l'imprenable ! Durant 30 années, de 1360 à 1393, elle sut résister aux Anglois, pour qui sa prise était un atout capital qui leurs aurait ouvert le royaume de France.

Et pendant tant d'années, elle va resister aux assauts, encouragée par les souverrains succésifs.

Elle ne sera jamais prise, mais combien de Sanflorains laisseront leur vie pour le royaume ? Ses faubourg, seront les premiers à payer le prix de sa résistance, quatre fois ils furent brulés et pillés, mais la vaillante ne plia pas !

Et les faubourgs furent reconstruit chaque fois, courageusement par une population investit du devoir de garder le passage de "leur" royaume de France.

Aprés cette noire periode, les épreuves n'étaient pas terminées, menacée par des bandes de paysans révoltés, par les routiers, infectées par les épidémies, Saint-Flour tint bon jusqu'à la fin de la guerre de cent ans. Elle fut proclamée par Charles V "clé du royaume", par Charles VI , "une des fortes places du royaume". Elle reçu en remerciement quelques fleurs de Lys pour en semer son Blason.

Durant l'année 1437,Charles VII, la visita même pour s'assurer de sa fidélité .

Ainsi fut Saint-Flour, place forte fidèle au royaume de France, un passé glorieux, mais un peu oublié.

La suite, c'est une bien longue histoire, que vous découvrirez un peu plus tard.

Publié dans Saint-Flour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article