Le nourrisson

Publié le par junilau

Lorsque un enfant venait au monde, on le couchait dans un berceau, la bressora que l'on posait sur un brassador. Ainsi la nuit l'enfant pouvait être bercé. Au moment de la tétée, il suffisait de le prendre avec la bressora dans laquelle il était attaché.

Le bébé etait langeait dans un petit drap, puis plié dans une couverture de laine. Une fois fixés ces deux éléments, on entourait l'enfant de la malhora, bande de 15 cm de large qui empechait tout mouvements.

Une fois emmailloté, on déposait l'enfant dans la bressora, couvert d'une couverture et on le fixé d'une lien, la beta. On lui ajoutait une bonnet et une bouillotte lorsque le temps était trop froid.

Ainsi, le bébé ne pouvait bouger ni bras ni jambe. Je vous laisse imaginer le soulagement du nourrisson lorsque le moment du change arrivait et qu'on le débarrassait de tout cela !

 

Publié dans Il y a 100 ans

Commenter cet article